Les amies de MAESTRI à l'Heure Musicale

Un concert "Jeunes talents" proposé par l'Académie de musique MAESTRI, sous la direction artistique de Natasa Bekcic Andric.

Les professeurs de l'Académie MAESTRI, créée en septembre 2016, sont des musiciens professionnels qui enseignent le piano, la guitare, la flûte traversière et la clarinette dans plusieurs langues (français, allemand, anglais, espagnol, italien, russe, chinois, serbe). Lors de ce concert se produiront notamment des pianistes de tous niveaux, lauréats du dernier Concours Musical de France (sept premiers Prix et un deuxième Prix lors de la finale de ce mois de Mai à Paris). D'autres élèves se joindront à eux ainsi que les professeurs Emilio Péréz (guitariste argentin), Irina Campochiaro (pianiste biélorusse), Tsei-Lin Schaller ( professeure taïwanaise d’éveil musical), Vukan Radovic (flutiste serbe), Dominic Garant (clarinettiste canadien) et Natasa Bekcic Andric (pianiste serbe). Au programme, Mozart, Reinecke, Brahms, Cassado et bien d'autres encore...


Samedi 3 juin 2017
17h, temple Saint-Étienne, place de la Réunion
entrée libre, plateau

Nos Heures Musicales en juin

Retrouvez-nous au temple Saint-Étienne chaque samedi à 17h.

Attention, le 1er juillet, une grande journée festive nous réunira à partir de 10h jusqu'à 22h30.

Notez la date

Improvisations Jazz

Improvisations Jazz

Concert de Alain Heim, piano solo


Musicien au parcours atypique, tant pianiste de
jazz qu'organiste baroque, Alain Heim propose un programme d'improvisations libres agrémenté
de standards de jazz et de surprises...

 
Alain Heim est pianiste de jazz auteur de plusieurs Cds. Il est également organiste classique, titulaire de l'orgue Callinet de l'église Ste-Marie de Mulhouse, pédagogue fondateur de l'école "Rythmes et Harmonies". Et tout récemment il est encore l'auteur d'un polar musical autour de la personnalité de l'énigmatique musicien baroque Froberger ("La Mathématique des Anges").

Le concert du 11 juin sera intégralement basé sur l'improvisation, avec toute la part de risque que cela comporte pour l'artiste. En effet pour un musicien  « ne pouvoir annoncer à lʼavance ce quʼil va proposer, c'est risquer de perdre le contrôle de l'effet que l'on souhaite produire. 

Il faut alors voir les choses sous un angle différent, et cela demande certes un petit effort. Ne rien attendre, mais tout recevoir. Du coup, il nʼy a rien dʼautre à faire que de savourer lʼinstant présent ! »

Dimanche 11 juin, 17h
Temple Saint-Étienne, place de la Réunion
entrée libre, plateau

Les 500 ans de la Réforme au temple Saint-Étienne

Les 500 ans de la Réforme au temple Saint-Étienne

Pour fêter dignement le 500e anniversaire de l'affichage des 95 thèses de Martin Luther, point de départ symbolique de la Réforme protestante en Europe, Saint-Étienne Réunion a préparé un été de conférences et d'expositions spécialement consacrées à l'événement.

Deux expositions complémentaires

Luther aux sources du protestantisme

Réalisée par la région Provence Alpes Côte-d'Azur de l'Église protestante unie de France, l'exposition  Luther aux sources du protestantisme est une véritable plongée dans la vie et l’œuvre du célèbre réformateur. En une vingtaine de panneaux didactiques, elle retrace les divers enjeux du mouvement initié par le jeune professeur de théologie qu'était alors Martin Luther, en tire les lignes de force, présente les alliés et les adversaires de Luther et revient enfin sur l'influence majeure qu'aura exercé le réformateur dans le monde des arts et de la culture.

« Martin Luther, portes ouvertes à… »

Sur l'autre mur du temple, une autre exposition, due celle-ci à la région Sud-Ouest de l'Église protestante unie de France, présente plutôt ce que nous devons à Martin Luther aujourd'hui, qu'il s'agisse de notre vie d'Église mais aussi de l'organisation de nos sociétés. L'on y découvre ainsi la raison pour laquelle les églises ont des chaises depuis Luther ou encore pourquoi le divorce, pour ne prendre qu'un exemple bien connu, est accepté dans les Églises protestantes même si elles ne sont pas « luthériennes ».

Ces deux expositions se complètent à merveille et permettent d'avoir une première approche du protestantisme pour les touristes visitant le temple cet été mais aussi les fidèles lecteurs du Ralliement. L'on peut ainsi parier que chaque visiteur, quelque soit son niveau de culture protestante y apprendra quelque chose.


Un cycle de conférence

L'inauguration de ces expositions aura lieu le jeudi 15 juin à 18h30 en présence du professeur Matthieu Arnold, professeur d'histoire du protestantisme à la faculté de théologie de Strasbourg. Ce dernier tiendra également une conférence intitulée « 500 ans de Réformes ». L'affichage des 95 thèses, le 17 octobre 1517, est un point de départ symbolique qui à lui seul ne saurait résumer l'événement de la Réforme en tant que tel. Et rien à cette date-là ne pouvait laisser présager le bouleversement qui allait survenir après ce simple geste.

La Réforme ne s'est ainsi pas faite en un jour et il n'a pas suffi de la vie de Luther pour qu'elle soit pleinement réalisée. Au cours des cinq siècles qui nous séparent du geste fondateur, bien des réformes se sont succédé dans les Églises protestantes. C'est en effet l'une des caractéristiques des Églises protestantes que de poser le principe de « se réformer sans cesse » qu'il s'agisse de réformes internes à telle ou telle Église, de réformes dans un cadre national comme en Angleterre ou en Écosse. Le mouvement de Réforme est bien différent selon qu'il s'inspire de Luther lui-même, de Jean Calvin, de Ulrich Zwingli ou de Martin Bucer au XVIe siècle.

L'année 1517 marque aussi le début d'un mouvement de réforme pour l'Église catholique romaine qui, avec la Contre-Réforme, cherche à proposer une alternative théologique, spirituelle et institutionnelle à la Réforme protestante. La réponse de Rome à la réforme luthérienne va donner son visage au catholicisme traditionnel jusqu'au XXe siècle et le Concile de Vatican II. La conférence de Matthieu Arnold sera ainsi une véritable mise en perspective de la Réforme dans l'histoire religieuse européenne de 1517 à nos jours.

Matthieu Arnold est par ailleurs l'auteur de la toute récente biographie de référence de Martin Luther publiée en mars dernier aux Éditions Fayard qu'il dédicacera à l'issue de la conférence.

Le 1er juillet, à 11h, Paul-Philippe Meyer, directeur du chœur et orchestre de l'Université de Haute-Alsace reviendra sur l'influence du protestantisme sur la culture en prenant l'exemple de la musique, l'une des activités principales de Saint-Étienne Réunion. Paul-Philippe Meyer soulignera les points théologiques qui sous-tendent ces innovations majeures que sont d'un côté les chorals luthériens et de l'autre les psaumes réformés et montrera comment ces deux modes d'expression musicales ont influé à la fois sur la pratique du culte mais aussi sur la culture en général.

Mais qu'en est-il aujourd'hui de la place du protestantisme dans le paysage religieux contemporain en Europe ? En d'autres termes, son existence se justifie-t-elle encore aujourd'hui alors que le catholicisme a profondément changé ? A-t-il encore quelque chose de spécifique à dire aujourd'hui à nos prochains dans ce monde qu'il a contribué largement à séculariser ? Ce seront quelques-uns des thèmes abordés dans la conférence conclusive, « 500 ans de Réforme ! et après ? », donnée par Bernard Cottret, professeur émérite à l'Université de Versailles et auteur de nombreux ouvrages de référence sur le protestantisme le samedi 2 septembre à partir de 18h30.

Une sélection d'ouvrages, notamment de Matthieu Arnold et Bernard Cottret sera disponible à la vente lors des conférences grâce à la librairie Bisey, notre partenaire.

Le programme

Exposition
Jeudi 15 juin, 18h30, vernissage des expositions d'été « Luther aux sources du protestantisme » et « Martin Luther, portes ouvertes à… »
Du vendredi 16 juin au 10 septembre, tous les jours de 13h à 19h (sauf lundis et jours fériés), entrée libre.

Conférences
Jeudi 15 juin, 19h-20h30, « 500 ans de Réformes », conférence du professeur Matthieu Arnold en introduction des expositions Luther, libre participation aux frais.

Samedi 1er juillet, 11h, « L'influence du protestantisme sur les arts et la culture par l'exemple des chorals luthériens et des psaumes huguenots », conférence de Paul-Philippe Meyer, Université de Haute-Alsace, dans le cadre de la 1000e Heure Musicale.

Samedi 2 septembre, 18h30-20h, « 500 ans de Réforme ! et après ? », conférence du professeur Bernard Cottret, en conclusion des expositions Luther, libre participation aux frais.

Jazz à l'Heure Musicale

Dans la lignée des grands trios, Raphael Nick, Evaristo Pérez et Cédric Gysler, batteur, pianiste et bassiste suisses, jouent en toute décontraction avec les sonorités du jazz contemporain. Libres et détendues, leurs improvisations s’inspirent de la musicalité d’EST, de Brad Mehldau et d’Enrico Pieranunzi. Ces trois jazzmen ont foulé les scènes suisses et européennes ensemble ou avec des formations originales. Ils s’emparent avec bonheur d’idées nouvelles et livrent au public leur amour des sonorités délicates et rythmées.

À la batterie, le Lucernois
Raphael Nick crée un univers sans limites ni barrières. Hors des conventions, il détourne la fonction originelle des objets avec lesquels il fabrique des sons. D’origine catalane, Evaristo Perez découvre le jazz avec Michel Bastet, Enrico Pieranunzi et Franco D’Andrea. Ce pianiste genevois est un passionné de dialogues entre champs musicaux. Féru d’improvisation, il affectionne la liberté structurée en trio. Bassiste lausannois, Cédric Gysler est réputé pour la finesse de son jeu et sa grande connaissance du jazz. Ses performances en jazz manouche et en expérimentation électro en font un musicien hors norme.

Samedi 27 mai 2017
Heures Musicales
Temple Saint-Étienne
à 17h
entrée libre plateau

CHORUS à l'Heure Musicale

L'ensemble vocal "ARCANES" de Belfort, dirigé par Jean-Michel Montornès, présente Chorus, un programme alliant chants sacrés et chants profanes, accompagné au positif et au piano par Yves Lamey.

Heures Musicales
Temple Saint-Étienne
à 17h
entrée libre plateau

L'Ensemble Vocal ARCANES est un ensemble vocal qui compte environ 25 chanteurs permanents. L’Ensemble, créé en 1987 à Belfort, est dirigé depuis 1990 par Jean Michel Montornès.

Jean Michel Montornès enseignait la musique à l'ESPE de Franche-Comté. Après des études musicales au Conservatoire (prix de guitare classique, de musique de chambre, d'analyse et d'écriture), il s'est rapidement intéressé au chant choral. Chanteur lui-même chez Philippe Caillard et Stéphane Caillat, il s'est formé à la direction chorale et orchestrale au Centre Polyphonique de Paris.

Au répertoire de l'Ensemble, parmi de multiples compositeurs, on retrouve Bach (Oratorio de Noël, Jesu meine Freude, cantates, Passion selon Saint Jean), Monteverdi (les Vêpres, les Litanies, la Sestina), Charpentier (Pastorale de Noël, Magnificat), Haydn (Les 7 dernières paroles du Christ en croix), Brahms (Liebesliederwalzer, Warum, Requiem), Purcell ( Fairy Queen, King Arthur) ; Gluck (opéra Orphée), Mendelssohn, Ravel, Poulenc, Janequin, Victoria, Offenbach, Duruflé (Requiem) et Britten (Christ’s nativity et Ceremony of carols).

Arcanes assure en outre la responsabilité artistique de VOCALISES, une saison de concerts de musique vocale gratuits, donnés chaque premier dimanche du mois, de mars à décembre, avec la collaboration de la Ville de Belfort. Une programmation éclectique mettant en valeur la voix dans tous les genres offre à des chanteurs de tout l'Est de la France l'occasion de se produire.

Viva España pour la fête des Mères au temple Saint-Étienne

 Dimanche 28 mai à 17h, pour son désormais traditionnel concert de la fête des mères au temple Saint-Étienne, le Collegium Musicum de Mulhouse a choisi un programme résolument festif et espagnol.

Sous la direction de Daniel Broggia et avec Victor Dernovski
en soliste, España de Chabrier, la Symphonie espagnole d'Édouard Lalo ainsi que l'Amour sorcier de Manuel de Falla réjouiront à la fois les mélomanes, les amoureux de la culture hispanique et le cœur de toutes les mamans et leurs familles.







Y aller
Dimanche 28 mai, 17h
Temple Saint-Étienne, place de la Réunion, Mulhouse
entrée libre, plateau