Mozart, Chopin, Schubert et Brahms au temple Saint-Étienne

Récital de piano de Aimo Pajin et Olivier Rokotovao


Pour bien démarrer l'été, le temple Saint-Étienne, place de la Réunion à Mulhouse, accueille Mozart, Chopin, Schubert et Brahms sous les doigts des pianistes virtuoses Aimo Pajin et Olivier Rakotovao pour une interprétation à quatre mains, notamment des célèbres Danses Hongroises de Brahms.

Dimanche 9 juillet, 17h
entrée libre, plateau


Aimo Pajin

Né en 1983, dans une famille de musiciens, Aimo Pagin commence le piano à l’âge de 7ans au conservatoire de Strasbourg avec F. Claustre puis au conservatoire de Colmar dans la classe de Réna Shereshevskaya. Il poursuit sa formation au conservatoire supérieur de musique de Genève, avec Dominique Merlet et la termine avec le diplôme de soliste.
Il part aux États-Unis, au Peabody Institute de Baltimore, et est accepté en 2004 dans la classe du grand pianiste et pédagogue Léon Fleisher. Au-delà de son éducation auprès de ses maîtres, Aimo Pagin s’inspire de précieux conseils de musiciens de renom.
Des très nombreux prix nationaux et internationaux se succèdent alors et sa carrière devient international.
Aimo Pagin se produit sur les grandes scènes du monde : Concertgebouw Amsterdam, Carnegie Hall New York, Beethoven Haus Bonn, Palais des Beaux-Arts Bruxelles, Tonhalle Zürich, et participe à des festivals de renom, tels le Festival Chopin à Paris, le Festival de Radio-France Montpellier, le Festival Saint-Jean Cap Ferrat, aux Nuits Musicales en Armagnac, à la Societa dei Concerti Milan, à la Chopin Gesellschaft à Hannovre, au Festival International d’Ushuaia, au Festival de Schleswig Holstein en Allemagne. Il a aussi une importante expérience en musique de chambre, donnant de nombreux récitals entre autres avec sa mère la grande violoniste SILVIA MARCOVICI sur les grandes scènes internationales.
En soliste, il joue avec des orchestres prestigieux comme le NSO (New Symphony Orchestra), l’Orchestre Symphonique de Berlin, l’Orchestre Philarmonique de Bucarest, l’Orchestre National de Montpellier.
En mars 2009, avec la Philharmonie de Bucarest, Aimo Pagin remplace Radu Lupu dans le troisième concerto de Beethoven et fait ses débuts officiels à la BBC à Londres (2010). Il enregistre en outre plusieurs récitals live à la radio allemande Südwestrundfunk.






Olivier Rakotovao

Né en 1969 à Tananarive (Madagascar), Olivier Rakotovao poursuit ses études musicales à Paris. Diplômé de l'Ecole Normale de Musique de Paris. Lauréat du Concours centralisé des conservatoires de Paris il obtient un 1er Prix de piano à l'unanimité et un 1er prix de musique de chambre.
Diplômé d'honneur au Concours National, il bénéficie d'une bourse d'étude de la SPEDIDAM et entre dans le cycle de perfectionnement de l'E.N.M. de Colmar avec la remarquable pianiste et pédagogue Réna Shereshevskaya.
Olivier Rakotovao a également suivi les Masterclasses de Catherine Collard, Michaël Levinas, Alain Planès et Jacques Rouvier.
En 1998, il rencontre le Maestro Fausto Zadra auprès duquel il se perfectionne en Italie et à Lausanne. Cette rencontre constituera un tournant essentiel dans son approche de l'instrument et de la musique.
Olivier Rakotovao se produit en récital et en musique de chambre dans toute l'Europe. Au mois de décembre 2015, il foule la fameuse scène de la grande salle du Festspielhaus de Baden-Baden
Fin 2015 et début 2016 il donne plusieurs récitals à quatre mains avec le célèbre pianiste François René Duchâble à l’issue desquels ils obtiennent une ovation exceptionnelle.

Harmonies à l'Heure musicale du temple Saint-Étienne


L'orchestre d'Harmonie des Mines de Potasse d'Alsace se produit dans le cadre de l'Heure Musicale, au temple Saint-Étienne, ce samedi.

Créée en 1928 par les Mines Domaniales de Potasse d’Alsace, l’Harmonie réunissait sous la direction de son chef fondateur, Victor Garnier, des membres du personnel : ouvriers, employés et cadres. La nouvelle formation intégrée aux MDPA adhéra dès 1929 à la Confédération Musicale de France et participa ainsi avec succès à un premier concours à Vichy. Dès lors, elle acquit une importante notoriété, tant sur le plan local que national. Après-guerre, l’ascension se poursuivit sous la direction de Joseph Victor Meyer qui succéda à Victor Garnier en 1952, puis d’Albert Zeh à partir de 1961. Après son classement en division d’honneur lors du concours de Mâcon en 1976, l’Harmonie des Mines est considérée comme l’une des meilleures formations amateurs en France. En 1999, les MDPA mettent fin à un siècle d’activité minière dans le bassin potassique alsacien et la direction musicale est confiée à Claude Brendel. Forte de 58 musiciens, l’Harmonie est actuellement présidée par Philippe Krason est dirigée par Thierry Schutzger.

Le répertoire n’a cessé d’évoluer au fil des temps et laisse une large place aux œuvres originales écrites pour orchestres à vent. Une attention particulière est portée aux compositions innovantes, donnant à l’orchestre une image résolument tournée vers l’avenir.

Temple Saint-Étienne
Samedi 24 juin 2017
à 17h
entrée libre plateau

http://sermulhouse.blogspot.fr/p/la-1000e-heure-musicale.html

1000e Heure Musicale : Coda en harmonies

Samedi 1er juillet 2017

21h45

Orchestre d’Harmonie de Mulhouse

direction : Michel HERMANN


• BRITANNICA de René Ruijters
• MYRDHIN de Frédéric Unterfinger

L’Orchestre d’Harmonie de Mulhouse (OHM) est né en 2004 de la fusion entre deux sociétés musicales locales. Les 60 musiciens de l’OHM partagent leur passion pour la musique d’harmonie à travers un répertoire à la fois éclectique, populaire et de qualité, et des projets artistiques ambitieux. Se produisant régulièrement dans la région mulhousienne avec des solistes invités de renom, dirigé par des chefs internationaux, l’OHM participe aussi à des créations mondiales comme celle du compositeur René Garcin en 2005 Aux sources du fleuve ou en 2014 Xanadu, sur une musique de Pierre Thilloy et un texte original de Michel Onfray présentée en 2014 sur la grande scène de La Filature à Mulhouse

Présidé par Jean-Jacques Brodbeck, par ailleurs président de la Confédération Musicale de France (CMF), l’OHM est dirigé depuis avril 2016 par Michel Hermann, professeur de tuba au Conservatoire.

1000e Heure Musicale : flûtes mulhousiennes

Isabelle FROESCH-PAPIRER
Eva WILLEGGER
Mathieu VILLETTE
Elisabeth HUEBER-MEYER

Samedi 1er juillet 2017

21h15

Whistle flutes

  • Quatuor Op. 60 d’Alexander TCHEREPNIN
  • In the church - Parents hope for children - In the kitchen
  • Trio de G. van MAELE
  • Dialogue - Rèverie - Jacasserie
  • Quatuor de Pierre-Max DUBOIS
  • Fêtes - Passepied - Complainte - Tambourin
  • Staccatto Flatt de Roger BOURDIN
Hommage aux compositeurs mulhousiens Gérard van MAELE (1907 - ) & Roger BOURDIN (1923 - 1976) par un quatuor 100% mulhousien composé d’Isabelle Froesch-Papirer et Elisabeth Hueber-Meyer (professeurs de flûte traversière au conservatoire de Mulhouse), Mathieu Villette (flûtiste à l’Orchestre Symphonique de Mulhouse) et Eva Willegger, lauréate du Diplôme d’Étude Musicales (conservatoire de Mulhouse - 2017).

1000e Heure Musicale : Harmonies & Kilts

Samedi 1er juillet 2017

20h30

Celtic Ried’s Pipers & Orphéon de Mulhouse

dir. : Jean-Luc JALLIER et Maurice KUNTZ


Le Pipe band des Celtic Ried’s Pipers a vu le jour en février 2010 grâce à trois membres fondateurs amateur de culture celtique. Aujourd’hui, l’effectif dépasse la trentaine de membres partageant le plaisir de jouer ensembles et de transmettre leur passion pour la musique celtique. Que ce soit en costume traditionnel Breton ou Ecossais, ils vous enchantent avec leurs musiques variées et leurs instruments, cornemuses, bombardes et percussions. Le répertoire couvre les registres des musiques bretonnes, écossaise irlandaise et moderne. Ils vous accompagnent pour vos fêtes d’anniversaire, de mariage, de commémorations diverses et en concert. Musiciens : 35 dont 10 élèves en apprentissage.
Instruments : Cornemuse écossaise, bombarde, bignou, caisses claires, Ténor et Basse.

L’Orphéon de Mulhouse est un orchestre d’harmonie municipal composé uniquement de musiciens bénévoles cherchant d’abord à faire plaisir à ses auditeurs par l’originalité de son répertoire. L’histoire de l’Orphéon ne s’écrit pas qu’au fil des concours, des drapeaux et des chefs prestigieux… elle est avant tout une histoire de musiciens, d’hommes et de femmes qui ont su faire en sorte que l’aventure musicale se renouvelle sans cesse depuis 1882 ! La constante remise en cause pour s’adapter à son public n’est pas incompatible avec la reprogrammation régulière d’oeuvres aujourd’hui oubliées mais pas pour autant désuètes. L’OMM qui anime les cérémonies et événements de la Ville de Mulhouse constitue indéniablement un acteur majeur dans la vie musicale de la région tout en développant des relations d’amitié avec d’autres groupes musicaux dans toute l’Europe.
Président : Jean Rottner Maire de Mulhouse - Président-délégué : Pierrot Hoffmann -
Directeur : Maurice Kuntz.

1000e Heure Musicale : Danse

Samedi 1er juillet 2017

20h

La caresse de l’asphalte

Groupe Et qui m’ose

Vincent, Alice et Manu

Chorégraphie de Vincent GEILLER, sur des extraits du Stabat Mater de Vivaldi & Man o to du groupe NU

Sur le podium, place de la Réunion

1000e Heure Musicale : Gospel

Samedi 1er juillet 2017

19h40

Gospel’s Rejoicing

direction : Sylvie HEINRICH

piano : Francis GEIGER



Chanter le Gospel (God spell=parole de Dieu) n’est pas seulement un hobby pour les choristes du GOSPEL’S REJOICING, C’est avoir le plaisir de se retrouver dans une ambiance de travail familiale et chaleureuse et de mettre ses pas dans ceux qui ont tracé le chemin au 18e siècle en créant les negro-spirituals qui évolueront au cours des années en Gospel plus moderne ou Gospel urbain. La chorale brunstatoise est forte d’une quarantaine de choristes de la région de Mulhouse et Colmar.
Le sens de ces chants écrits par les esclaves est d’exprimer l’espoir et la foi en l’avenir alors que le quotidien est difficile à supporter, ainsi que la tolérance et l’ouverture au prochain, un message resté universel, donc.
C’est la raison pour laquelle le GOSPEL’s REJOICING propose à celles et ceux qui viennent les écouter des mélodies classiques ou plus modernes, a capella ou rythmées par le piano,