Les musiciennes de l'ombre à l'Heure Musicale du 24 octobre - REPORTÉ

En raison de la situation sanitaire, l'Heure Musicale du 24 octobre  est annulée et reportée à une date ultérieure. 

Nous vous remercions de votre compréhension.

Bien que les femmes aient joué un grand rôle en tant que musiciennes et compositrices, elles ont pourtant peu éveillé l'attention. Elles ont plus souvent été valorisées en tant qu'interprètes plutôt que par leurs compositions. Pourtant, de nombreuses artistes féminines ont composé des œuvres importantes qui sont cependant souvent restées dans l'ombre. Le duo composé par María Ramírez au violon et Hirginia Vallejo au piano se propose justement de contribuer à changer cette situation en consacrant son concert uniquement à des œuvres créées par des compositrices, du passé jusqu'à nos jours.

Amy Beach, Lili Boulanger, Cécile Chaminade, Maria-Theresa Paradis, Caroline Charière, sans oublier Clara Schumann, seront ainsi à l'honneur dans cette Heure Musicale spécialement dédiée aux musiciennes restées dans l'ombre.

María Ramírez et Hirginia Vallejo se sont rencontrées à Bâle en 2017. L'enthousiasme partagé pour l'éducation musicale et la musique en général ont conduit à la création de leur duo. Elles se produisent régulièrement en concerts, tant publics que privés. Elles privilégient les œuvres méconnues et leur projet de remettre en lumière les compositions créées par des musiciennes relève justement de cette ambition de révèler au public des œuvres peu, voire pas du tout, interprétées en concerts.

Hirginia Vallejo, piano

Hirginia Vallejo, née en Espagne, a étudié avec José Manuel de Diego Rodríguez au Conservatoire supérieur de musique de Seville, avec Laszlo Gyimesi à la Hochschule für Musik de Bâle, et la pédagogie musicale avec Patricia Pagny à la Hochschule der Künste de Berne. Elle a été récompensée par la bourse « Mercedes Hidalgo Millán » à Seville trois années consécutives.

Hirginia Vallejo vit à Bâle où elle pratique ses deux passions : jouer en concert et l'enseignement. Elle travaille à la Regionale Musikschule de Sissach depuis 2017 et est membre de l'International Community Music School de Bâle depuis 2012.

María Ramírez, violon

María Ramírez, également espagnole, a étudié le violon baroque au Conservatoire supérieur de Barcelone avec Yuri Volguin, Cuarteto Casal et Emilio Moreno. Depuis 2015 elle est établie en Suisse, où elle a obtenu son Master en pédagogie avec Isabelle van Keulen à la Hochschule de Lucerne. Elle a gagné de nombreux concours et a donné des concerts solo avec divers orchestres, tant espagnols que suisses avec lesquels elle se produit régulièrement dans toute l'Europe, au Festival orchestral de Gstaad, au Basel Festival Orchestra ou encore au Capriccio Baroque Orchestra.

María est actuellement membre de l'orchestre à cordes Cammerata, du Boissier String Quartet et du duo Euterpe. Depuis 2017, elle enseigne le violon et donne des leçons de musique à Bâle.

Y aller

Samedi 24 octobre, 17h

Église Saint-Martin, 13 rue du Saule, Mulhouse

Entrée par l'allée Casquettes

Entrée libre, plateau, ouverture des portes à 16h30

Masques requis

https://www.hirginiavallejo.ch - http://mariaramirezmarin.com

 

La Corse à l'Heure Musicale du 31 octobre

Fondé en 2014, le groupe « Voce di u sessant'ottu » (Les voix du 68) réunit des passionnés de polyphonie corse.

Six chanteurs, dont trois instrumentistes (guitares et accordéon) ont appris cet art vocal si particulier qu'ils ont à cœur d'interpréter pour exprimer l'âme d'un peuple, la beauté d'une île ainsi que les valeurs de fraternité. 

Puisant dans le riche répertoire de la polyphonie corse - qui comprend aussi bien des paghjelle que des chants religieux ou des hymnes aux accents plus politiques - le groupe se produit régulièrement au profit d'associations investies par un esprit de solidarité. À chaque concert ils donnent le meilleur d’eux-mêmes pour nous rendre ces chants où bat le coeur immémorial de l’Île de Beauté. 

En effet, le chant polyphonique corse puise ses sources dans la vie de tous les jours. On y trouve des chants religieux comme le Stabat mater ou Dio vi salve Regina, des chants patriotiques comme Corsica ou Corsica nazione. À côté des chants religieux ou patriotiques, on trouve des événements plus familiaux comme la Lettera a Mamma, U fattore, Parolle di l’amanti. Certains chants sont accompagnés à la guitare. Les chanteurs corses ont l’habitude de mettre leur main à l’oreille pour ajuster leurs harmoniques. C’est ce qu’ils feront à l'Heure Musicale du 31 octobre en l'église Saint-Martin de Mulhouse à 17h.,

Les membres du groupe : David Mastrangelo Joseph Simeoni, Michel Schwebel, Arnaud Soumis, Eric Floerké et Mario Manetta.

Y aller

Samedi 31 octobre, 17h

Église Saint-Martin, 13 rue du Saule, Mulhouse

Entrée libre, plateau

Les Heures Musicales du temple Saint-Étienne sont délocalisées en l'église Saint-Martin, 13 rue du Saule à Mulhouse en raison des travaux de rénovation du temple Saint-Étienne. Merci de venir muni de votre masque et de respecter le protocole sanitaire en vigueur le jour du concert. Entrée dans la limite des places assises disponibles dans le respect de ce même protocole. Ouverture des portes à 16h30. Entrée libre, plateau.


Chants de flûte avec Sylvia Bach à l'Heure Musicale du 7 novembre

Sylvia Bach, originaire de Lorraine, a commencé par étudier la psychologie et les mathématiques à l’université de Bâle. Pendant ses études elle a réalisé un rêve d’enfance et commencé à pratiquer la flûte traversière. Elle a ensuite poussé ce rêve jusqu’à un diplôme pédagogique (Lehrdiplom), qu’elle a obtenu en 2008. Aujourd’hui, elle pratique l’instrument en solo et en diverses formations de musique de chambre tout en gagnant sa vie en tant que psychologue scolaire. Ses activités musicales comprennent en outre le chant dans plusieurs ensembles vocaux de la région bâloise ainsi que les cours particuliers de flûte.

Le programme Chants de flûte est le premier projet pour flûte seule de Sylvia Bach. Son instrument y est présenté en toute transparence avec la fragilité qui en va de pair. La programmation unit deux grandes époques de la flûte traversière. Dans la musique baroque, la complexité virtuose des compositions de Bach père et fils, mais aussi de l’ami de la famille Telemann laisse découvrir à l’auditoire attentif motifs cachés, mélodies entrelacées et, avec la sonate en la mineur de Carl Philipp E. Bach, l’aube d’un nouveau tournant musical. Les morceaux du 20ème siècle favoris de l’interprète viennent nuancer cette complexité de leurs tapis sonores impressionnistes, voir modernes avec le morceau de la flûtiste et compositrice américaine Katherine Hoover, qui est à l’honneur pour clore ce programme.

Y aller

Samedi 7 novembre, 17h

Église Saint-Martin, 13 rue du Saule, Mulhouse

Entrée libre, plateau

Les Heures Musicales du temple Saint-Étienne sont délocalisées en l'église Saint-Martin, 13 rue du Saule à Mulhouse en raison des travaux de rénovation du temple Saint-Étienne. Merci de venir muni de votre masque et de respecter le protocole sanitaire. Entrée dans la limite des places assises disponibles dans le respect de ce même protocole. Ouverture des portes à 16h30. Entrée libre, plateau.

Inspirations viennoises le 17 octobre - REPORTÉ

En raison d'un cas déclaré de Covid-19 dans leur entourage proche, les artistes Emmanuelle Stéphan et Gabriel Tacchino sont tenus de respecter des mesures de confinement et leur concert prévu ce samedi 17 octobre est reporté au printemps 2021. 

L'association Saint-Étienne Réunion remercie les artistes de leur sens des responsabilités et le public de sa compréhension.

 
 

Méditerranée - Voyage autour de la Grande Bleue

L'ensemble vocal Confluence(S) vous propose de cheminer sur les rives de la Méditerranée à la rencontre des peuples qui les habitent et découvrir les musiques qu'ils ont conçues, arrangées et  chantées. Les chants sacrés, la musique profane et  les chansons populaires s'entrelacent dans ce concert qui traverse cinq siècles.

On mesure toute la richesse des bords de la  Méditerranée à travers la variété des styles, des  religions et des langues, mais aussi par l'universalité des thèmes et des émotions.
La nostalgie de La Rosa enflorece en langue judéo-espagnole rejoint celle en arabe d'Alaiki minni  salam. Les lignes mélodiques sont proches et  pourtant séparées par cinq siècles. Le Psaume 150 est le dernier psaume de David dans la Bible des  Chrétiens et dans le livre des Tehilim (psaumes) de la religion juive. L'islam également fait écho aux  psaumes de David dans le livre saint, le Zabur, révélé par Allah avant le Coran. Les rythmiques  inégales des chansons populaires de l'Est méditerranéen entrainantes et dansantes répondent à la  métrique sautillante d'une chaconne en Espagne. C'est un musicien juif qui en pleine Renaissance  italienne compose des motets sur des textes sacrés hébreux et araméens et un Finlandais de notre temps  qui met en musique les poèmes de l'Espagnol Lorca. Le murmure de l'eau et du vent mis en vers par le  poète italien Le Tasse est transcrit en musique par son presque contemporain Monteverdi, tandis qu'en  Espagne Victoria remet sur son écritoire les leçons et répons de l'Office des Ténèbres. 

Une diaspora haute en couleur, des langues d'origines diverses, les trois grandes religions monothéistes  ont conflué vers ce Bassin méditerranéen. Les Arabes sont remontés jusqu'à Poitiers pour s'installer en  Espagne pendant des siècles. Les Juifs expulsés d'Espagne en 1492 ont migré en Afrique du Nord et  jusqu'en Turquie. Le brassage des peuples a entrainé celui des musiques. Les modes musicaux  s'interpénètrent au Maghreb et dans les Balkans. 

L'ensemble vocal Confluence(S) se veut le réceptacle de ces musiques et l'humble transmetteur de ces cultures.
 

Chant : Françoise Anquetil, Geneviève Bechtler, Christelle Cronenberger, Laura
Grandmougin, Claude Holder, Vola Lauer-Monnin, Matthieu Monnin, Magali Patry, Michèle
Rehlinger, Jacques Thiriet, Madeleine Voltz, Jean-Martin Wagner
Guitare : Laurent Raynaud
Direction : Roland Schaffhauser

Y aller

Samedi 10 octobre, 17h

Église Saint-Martin, 13 rue du Saule, Mulhouse

Entrée par l'allée Casquette, sortie par la rue du Saule.

Entrée libre, plateau

Les élèves sont aussi nos héros du quotidien

Au courant du confinement du printemps 2020, les enfants des écoles de musique et leurs professeurs ont souvent embelli le quotidien de leurs voisins en se produisant qui dans leur jardin, qui à leurs fenêtres, apportant ainsi un peu de réconfort au voisinage dans cette période si difficile. Ils ont aussi dû redoubler d'efforts pour garder le contact et développer leur autonomie musicale. C'est pourquoi l'Heure Musicale du temple Saint-Étienne a choisi de remercier toutes ces écoles en recevant samedi 3 octobre à 17h, les Jeunes Talents de l'Académie internationale MAESTRI.

Depuis son ouverture en septembre 2016, l'Académie internationale de Musique Maestri de Riedisheim, sous la direction de la pianiste Nataša Bekčić, présente chaque année à l'Heure musicale ses élèves récompensés dans les différents concours de musique, ainsi que ses professeurs, tous musiciens professionnels avec des carrières internationales. Au programme: Beethoven, Chopin, Benda, Donizetti, Bloch, Babadjanian.

Les Heures Musicales du temple Saint-Étienne sont délocalisées en l'église Saint-Martin, 13 rue du Saule à Mulhouse en raison des travaux de rénovation du temple Saint-Étienne. Merci de venir muni de votre masque et de respecter le protocole sanitaire. Entrée dans la limite des places assises disponibles dans le respect de ce même protocole. Ouverture des portes à 16h30. Entrée libre, plateau.

Y aller

Samedi 3 octobre 2020

Église Saint-Martin, 13 rue du Saule, Mulhouse

Entrée par l'allée Casquette, sortie par la rue du Saule.